Sans Label

"Je vous souhaite surtout d'être vous" J.Brel

Une rencontre avec un pervers

J’ai lu une fois, que pour reconnaître un pervers, il fallait se fier à ces trois indices* clés :
Indice1: Il s’imagine plus important qu’il ne l’est.
Indice2: Il se croit tout permis.
Indice3: Selon lui, nous devons nous conformer à ses attentes.

Et bien les amis, je pense que le bon Dieu, le tout miséricordieux a voulu me faire grâce en m’offrant la chance ou la malchance (chacun l’interprète à sa façon) de rencontrer ce profil en vrai.

C’était un Vendredi 13 du mois d’Aout. La journée s’annonçait bien chaude.
Il faisait 30 degrés dehors, le soleil était d’un plomb et les matinaux pressés commençaient à fourmiller dans les rues de la capitale.
J’avais quelques courses à faire, nécessitant mon déplacement au centre ville. Ce jour là, je portais une robe fleurie, qui m’arrivait aux genoux et qui me faisait de belles jambes.
Et je ne sais pas si c’était juste une impression ou j’étais vraiment belle ce jour là. En tout cas je sentais qu’on me dévorait des yeux.
Les hommes tunisiens se le permettent souvent, peu importe ta posture ou ton physique, mais ce jour là, j’avais la cote au dessus de la moyenne.

Venant tout juste de sortir d’un magasin donnant sur l’avenue « Hbib Bourguiba », j’entendis une voix lointaine :
-….moiselle .. Mademoiselle … Attendez..
Je me retournais pour faire face à un homme que je ne connaissais pas ;La soixantaine sonnée, plutôt d’une petite taille et des yeux pétillants de malice.
-Dis donc Mademoiselle, vous ignorez les gens ! Avec votre air hautain et dédaigneux, vous m’avez même pas remarqué.
Je lui souris gentiment et lui répondis :
– Non pas du tout. C’est que je vous ai pas entendu.
Vous semblez égaré Monsieur, est ce que vous êtes touriste ?
-Non
-Vous êtes Tunisien ?
-Oui
-Vous parlez arabe !
-Eyy n3am Lella
J’ai compris alors, qu’il voulait m’impressionner avec son lexique de francisant et son accent irréprochable.
Je repris la discussion en faisant mine de ne rien comprendre … bien que je le voyais venir.
-Comment, je peux vous aider ?
-En acceptant mon invitation à un café.
-Ah non, c’est pas mon genre de ..
-D’accompagner un charmant bel homme qui vous propose son agréable compagnie (Quoi ?!! Parce tu te vois beau et charmant !! => Et nous voilà à l’indice n°1 )
-Non , excusez moi , mais je peux pas.
-Pourquoi ? Vous avez un petit copain ? (De quoi tu te mêles vieux con, et puis c’est quoi la prochaine question tant qu’on y est -_- )
J’esquivai mon beau sourire et lui dis « Non ,Non..C’est queee… »
Avant même que je trouve un prétexte argumenté à cette séance de drague gratuite et surtout pas déplaisante, il me lança :
-Alors qu’est ce que vous avez contre moi ? (C’est juste que vous êtes vieux comme un concombre ridé et vous sautez sur des minettes de vingt ans, en pleine rue et en pleine journée)
-Rien Monsieur, je refuse de prendre des cafés avec des gens que je connais pas , c’est-à-dire des INCONNUS. (et des hommes mariés, risquai-je d’ajouter en voyant son alliance )
-ça vous est jamais arrivé de rencontrer des inconnus, de bavarder avec des gens que vous voyez pour la première fois, mais vous comprenez rien à la vie ! On dirait que vous êtes un peu coincée ma petite (Et maintenant c’est de ma faute ! => Et on passe à l’Indice n°2)
Je hochais ma tête en guise de refus et je m’apprêtais à partir. Il me retint par le bras et me lança :
-Vous allez le regretter ! Vous savez je suis connu, je suis amusant, j’ai visité 20 pays .. Un jour vous allez vous dire , j’ai connu Foulen el Fouleni (Quel exploit => Et Bingooo : Indice n°3, le vieux est un pervers pur et dur )
J’étais déjà partie dans un fou rire . On dirait qu’il était prêt à m’embobiner de toute sorte d’argument rien que pour que j’accepte sa proposition.
-Mais, Monsieur, vous me connaissez même pas ! Vous vous hasardez aux gens comme ça. Vous le faites souvent ?
-Allez dites oui, sinon je file et vous n’allez plus me voir.
Après deux secondes de réflexion, hésitante, je lui dis
-D’accord, mais vite, j’ai un rendez vous à midi.
Il m’a eue le chauve, Il m’a eueee Merde ! Moi, la fille des principes, des valeurs et de toutes les éthiques de la fille « bint familia », j’ai cédé à l’invitation d’un parfait inconnu..et pervers en plus.
Ce petit jeu de séduction a fini par me plaire et j’étais tombée dans le panneau.
Il m’a charmée avec ses mots, son niveau intellectuel et son art de persuasion.. et puis j’avoue que j’étais bien curieuse de le voir et de le découvrir de près.
Toujours pas remise de mon coup de folie, je le suivis à ce rendez-vous insensé.
Nous entrâmes dans un café pas loin de notre lieu de rencontre
Il y avait du monde. La plupart des couples : »normaux » et « compatibles ».
Je me suis sentie honteuse de m’afficher avec un homme qui faisait l’âge de mon père.
Mais le gout de l’interdit et le plaisir du risque a repris le dessus.
A peine assis à une table un peu reculée et qui faisait le coin ,il me dévisagea ,fixa ma nuque puis mes cheveux .
-C’est qui votre coiffeur ?
-Vous le connaissez pas . (Avec un air ferme)
-Il a de la chance ! Avoir touché votre belle chevelure, quelle bénédiction (Arrêtez de mentir Quand même ! Mes cheveux sont bien, mais ils sont loin de frôler la chevelure des affiches publicitaires !)
Vous savez, j’ai un faible fou pour les femmes qui portent la coupe garçonne (Tiens, tout comme moi, ça nous fera un point commun -_-)
Je restai silencieuse. Un sentiment bizarre et flou m’a envahie . J’étais à la fois flattée et mal à l’aise à ses compliments .
Il a repris les reines de la conversation, tantôt il me draguait , tantôt il me parlait de lui , de son parcours professionnel, de ses voyages..de son monde ..
J’étais toujours silencieuse et perplexe pendant tout le café. Je l’écoutais attentivement et je me demandais qu’est ce qui poussait un homme d’un tel calibre à aborder une jeune fille de 25ans, comme moi.
Il avait tout, la famille, le pouvoir, le statut social, l’argent. Pourquoi cette insatiabilité ?

Le café devait prendre fin car j’avais un rendez vous à ne pas manquer.
Il me lassa son numéro de téléphone et baisa ma main avant de partir .
Bien évidement, je l’ai jamais rappelé. J’avais déjà assez de problèmes dans ma vie pour la compliquer encore plus avec une histoire interdite .
Dans mon for intérieur, je savais très bien que ce genre d’hommes passe son temps à flirter à gauche et à droite, à faire la cour à plus d’une « gonzesse » croisée sur son chemin et ce jour là, je faisais partie de son tableau de chasse . J’étais loin d’être la première ou la dernière à être draguée de cette façon , mais malgré toute cette logique, j’aimais me mentir en me disant qu’après tout , je lui plaisais réellement , que mon élégance l’a émerveillé et que forcément j’avais le truc de plus .

Parfois, un simple compliment, un simple regard d’admiration nous redonne confiance en nous et gâte notre égo . Il a fallu qu’un vieux pervers, me dise quelques propos valorisants pour que ça éveille en moi, la femme que je suis .

Ce Vendredi 13, je me suis sentie doublement Femme . Une sensation qui n’a duré que quelques heures ..

*Recueillis du Magazine Psychologies Numéro 318 Mars2012 .

Publicités

5 commentaires sur “Une rencontre avec un pervers

  1. lheureuseimparfaite
    mai 21, 2013

    très joli texte, j’aime ta façon de nous raconter ce souvenir…

  2. Marion - Le Monde des Loups
    juillet 5, 2013

    Waouh, quel cran cet homme! Et vous avez acceptée. Incroyable. Mais si le sentiment est positif à la fin, alors pourquoi pas?! Merci pour ce récit

    • berwisha
      juillet 5, 2013

      Des hommes comme ça, y en a plein, malheureusement. En lisant ce texte, un ami à moi m’a dit : « Au moins que les pervers servent à quelque chose » Il faisait allusion à la fin du récit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mai 21, 2013 par dans Les femmes ..., Les hommes ..., et est taguée .
Je dis, tu dis, il dit, nous disons...

Des mots écrits et dits, des textes, des photos pour raconter (un peu) la France et le français

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

The Luxe Report

Indian Fashion Blog By Luxemi

Thought Catalog

Thought Catalog is a digital youth culture magazine dedicated to your stories and ideas.

stories are everywhere

I love people. And their stories.

Les Vendredis Intellos

Avec ou sans mômes, t'as pas perdu tes neurones!!

Marie lit en pyjama

Lire c'est bien, lire en pyjama c'est mieux

Et les kiwis aussi

Blog green lifestyle | Cuisine végétale, slow cosmétique et réfléxions sur le minimalisme et le 0 déchet.

Rv Renard, Le Blog

Buzz, Fun, Emotions, News, Media, Pub, Human Resources, ...

Espace perso de pakita

Un site utilisant WordPress.com

Polinacide

Citron corsé

Un blog, des livres : un Journal

"Un journal comme un travail de prise de conscience. Tenter de noter, pas seulement le monde extérieur [...] mais l'authenticité réfractaire et inviolable de la vie quotidienne" Joyce Carol Oates

levoyagedelola

Le voyageur est encore ce qui importe le plus dans un voyage

Lila Kitchen

Nouvelle adresse du blog: http://www.lilakitchen.com/

Fashion Is All That

Fashion, Beauty and Lifestyle

Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

%d blogueurs aiment cette page :