Sans Label

"Je vous souhaite surtout d'être vous" J.Brel

Marcus

Il fait gris sur Paris. Gris par une journée de Juillet, Chose rare. Moi la fille de la méditerranée je n’étais jamais habituée à un tel climat par un tel mois de chaleur.

On se donne rendez-vous à la station « Saint Germain des Près » ligne4, 6ème arrondissement : arrondissement des bobos.
Je connais peu Paris, c’est la deuxième fois que j’y reviens. Le stress des métros, de ce labyrinthe du monde souterrain me fait toujours autant paniquer. La dernière fois, j’étais accompagnée . Plus maintenant…Y a toujours une première fois à tout.

Tant bien que mal, j’arrive à atterrir à la station.
Il est où ?
Je le cherche …
Il était là, à quelques mètres de moi. J’étais prise par une angoisse sourde. Ainsi, il était si grand, si élancé. Je ferai toute petite à coté de lui. Son visage est presque fidèle aux photos qu’il m’a envoyé.
Moi, portant ma longue jupe romaine verte, un débardeur blanc, les cheveux en carré court ; ils ont poussé depuis les 5derniers mois, je les ai laissés pousser. Je lui souris largement. On s’est reconnus.
Et je ne sais que Diable a-t-il pensé en me voyant. Je lui ai plu ? Me trouvait il toujours aussi charmante et « bandante » Je ne sais pas…
« -Je t’ai attendue
-Désolée, c’est que je me suis égarée et trompée de direction .. j’ai pris le métro inverse..et
-Non, je voulais dire je t’ai attendue, depuis 5mois, depuis le premier commentaire que j’ai laissé sur ton blog »

Je ne réponds pas, je souris en rougissant.
Il m’emmène à un café Bistro, typiquement parisien, le style Vitre sur la rue, boiseries et petits tableaux accrochés au mur . Un peu peuplé, pas beaucoup, le juste qu’il me faut.
Il me regarde profondément et longuement. Je sens qu’il me dévore des yeux, qu’il me désire. Je tressaille à son regard troublant… Je ne suis pas habituée.
Il sent ma légère gène, alors il me demande sur le vol d’hier, le bagage, Tunis, mon travail …
Je réponds calmement et je prends du plaisir à lui répondre.
On a discuté pour longtemps, aussi longtemps qu’il était déjà une heure du matin.
Il propose de m’accompagner à mon hôtel. J’accepte et je lui demande de jalonner la Seine en faisant notre marche. J’en ai tant rêvé.

On y était ; une douce brise de vent et nos mains qui se tiennent sans qu’elles aient demandé à le faire.
On se frôle, on se colle.
Je finis par m’accrocher à lui en m’appropriant son bras. Je mets ma tête contre son épaule.  J’aime sa compagnie, son odeur, sa fierté imposante. Il me devançait de 20ans ; Un homme qui a vécu. Je n’étais qu’une débutante dans son champs de bataille.
On écoute nos silences puis il s’approche de moi, je sens son souffle chaud m’ effleurer la nuque, puis la joue et le coin de la bouche …Il m’embrasse. Nos langues se mêlent et s’entremêlent.  Mon cœur palpite. Il m’embrasse en me tenant les cheveux, en les écartant. Il m’embrasse doucement, très doucement. Il prend son temps , puis le mien.
Il se détache de moi en me mordillant lentement la lèvre inférieure . Comme s’il me dégustait une dernière fois .
Il m’entoure et m’enveloppe de ses bras .
J’étais enfin sienne.. Je me livrais à lui..

Publicités

6 commentaires sur “Marcus

  1. Rien à l'Horizon
    mars 14, 2013

    Magnifique..

    • berwisha
      mars 15, 2013

      Merci beaucoup ..Écrit avec beaucoup de mon âme .

  2. jouda
    mars 15, 2013

    sans commentaires ❤ :* ps : tu me manques !!!

  3. berwisha
    mars 15, 2013

    Twa7ichtek 7atta nè !! ou barcha zeda !

  4. psychomademoiselle
    mars 16, 2013

    Magnifique. Tu as un don pour retranscrire tes émotions. J’ai l’impression de vivre la scène comme si j’y étais. D’autant plus que je visualise exactement l’endroit ! 🙂

    • berwisha
      mars 16, 2013

      J’ai fait quelques recherches pour la localisation de l’endroit. J’y étais une fois mais je me rappelle plus pour le métro et tout Grr Je suis et je reste nulle pour tout ce qui est orientation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mars 14, 2013 par dans L'amour, et est taguée , .
Je dis, tu dis, il dit, nous disons...

Des mots écrits et dits, des textes, des photos pour raconter (un peu) la France et le français

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

The Luxe Report

Indian Fashion Blog By Luxemi

Thought Catalog

Thought Catalog is a digital youth culture magazine dedicated to your stories and ideas.

stories are everywhere

I love people. And their stories.

Les Vendredis Intellos

Avec ou sans mômes, t'as pas perdu tes neurones!!

Marie lit en pyjama

Lire c'est bien, lire en pyjama c'est mieux

Et les kiwis aussi

Blog green lifestyle | Cuisine végétale, slow cosmétique et réfléxions sur le minimalisme et le 0 déchet.

Rv Renard, Le Blog

Buzz, Fun, Emotions, News, Media, Pub, Human Resources, ...

Espace perso de pakita

Un site utilisant WordPress.com

Polinacide

Citron corsé

Un blog, des livres : un Journal

"Un journal comme un travail de prise de conscience. Tenter de noter, pas seulement le monde extérieur [...] mais l'authenticité réfractaire et inviolable de la vie quotidienne" Joyce Carol Oates

levoyagedelola

Le voyageur est encore ce qui importe le plus dans un voyage

Lila Kitchen

Nouvelle adresse du blog: http://www.lilakitchen.com/

Fashion Is All That

Fashion, Beauty and Lifestyle

Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

%d blogueurs aiment cette page :