Sans Label

"Je vous souhaite surtout d'être vous" J.Brel

Le début de la fin

Elle arrangea ses cheveux, se parfuma de l’eau de toilette qu’il lui a offerte à son anniversaire, ajusta la bretelle qui débordait  du col de sa chemise en soie, se regarda une dernière fois dans la glace, reconnut sa mine d’amoureuse, se trouva vraiment  rayonnante et sortit en claquant la porte. Elle descendit l’escalier deux à deux tout en se hâtant pour rattraper ses légères dix minutes de retard légitime.  Elle était énervée, stressée, excitée et emportée par je ne sais quelle sensation d’extase.  Arrivée à son rendez-vous, elle entrait au café d’un pas hésitant. Elle le cherchait dans toute cette foule de visages indifférents. Son regard finit par se poser sur lui. Il l’a repérée en même temps .Il lui fit un salut enchanté et elle lui sourit en retour.
La conversation commença avec des regards fuyants et des conventionalités standards. Et puis ils n’avaient plus besoin de prétendre meubler la discussion, tout s’enchainait fluidement et naturellement. Ils se laissèrent aller au jeu des mots ambigus et aux regards peu hagards, peu innocents.
Il lui a dit qu’elle était belle et qu’elle sentait délicieusement « la rose ». Aussitôt ses joues s’empourprèrent et s’enflammèrent. Elle n’osait pas lui dire que la rose qu’elle sentait n’était guère de son choix. Elle était plutôt fruit et mûres sauvages. Mais qui peut refuser un présent d’un amant à qui on a juré amour et fidélité. Fallait bien que sa peau sente son parfum, son emprunte même si celui qui en fait l’éloge, était un mâle autre que lui.
Pour la première fois de sa vie, elle était face à un homme qui lui parlait de Sartre et  elle pensait que c’était le dernier homme sur cette planète à aimer cet écrivain voyou .En fait, ils étaient deux, ils l’aimaient tous deux.
Il lui parlait de ses parades de pêche, de ses écritures en instance et de l’injustice de l’affaire palestinienne. Elle trouvait que son monde à elle était trop petit, trop quelconque pour qu’elle en parle, alors, elle préférait l’écouter et s’aventurer dans ses yeux marrons noisettes.
Sur le chemin du retour, ils préférèrent rentrer à pied. Ils marchèrent côte à côte. Leurs mains s’effleurèrent accidentellement une première fois, puis une deuxième fois et lors de la deuxième elles choisirent de s’agripper l’une à l’autre pour finir par s’enchevêtrer fusionnellement. Sa main à elle restait moite à ce contact et son cœur s’emballait en lui coupant presque le souffle. Et comme pour la rappeler à l’ordre, son téléphone sonna interrompant ainsi le charme du moment, son homme légitime voulait faire interruption, mais hélas, trop tard elle était déjà partie à dix mille lieues de lui. Elle ne décrocha pas. Elle savait que c’était le début de la fin…

Publicités

14 commentaires sur “Le début de la fin

  1. Marcus Volk
    mars 11, 2013

    Très beau texte… Harmonique et fluide… on s’y croirait…

    • berwisha
      mars 11, 2013

      Merci Je viens de voir que tu as publié le texte Je me hâte de le lire Je laisserai mes impressions A très vite

  2. LLB
    mars 11, 2013

    Trop beau

  3. berger elisabeth
    mars 12, 2013

    J’adore, vous avez vraiment un don…
    Merci pour ce moment de doux et tendre rêve

    • berwisha
      mars 12, 2013

      Merci Elisabeth, ça ne fait que m’encourager
      Très bonne journée !

  4. psychomademoiselle
    mars 16, 2013

    Comme d’hab, je suis fan Leila ! :). C’est vraiment trop bien écrit.

  5. Obsess
    mars 26, 2013

    Oh merci de m’avoir ajouté à ta liste de blog 🙂
    Du coup je découvre Sans Label et je tombe sur « Le début de la fin » qui est triste et juste en même temps! J’aime beaucoup beaucoup!!!!

    Xx

    • berwisha
      mars 26, 2013

      Oh merci , ça me fait plaisir 🙂 Bon les textes me viennent comme ça, au fil des inspirations
      Par la même occasion, je suis tombée sur ton blog et je retrouve beaucoup de styles à mon gout .

  6. LaGoldenBrunette
    avril 2, 2013

    J’aime beaucoup comment c’est écrit! j’adore, même!

    • berwisha
      avril 3, 2013

      Alors je suis bien contente que t’as aimé 🙂 Merci pour ton passage 🙂

  7. Marion - Le Monde des Loups
    juillet 5, 2013

    Très beau, j’aime beaucoup . Plein de délicatesse.

    • berwisha
      juillet 5, 2013

      J’avoue que ce texte m’était inspirée d’un couple amis, c’était plus facile de me mettre dans leurs peaux. Merci pour tous tes compliments Marion:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mars 11, 2013 par dans L'amour, et est taguée , .
Je dis, tu dis, il dit, nous disons...

Des mots écrits et dits, des textes, des photos pour raconter (un peu) la France et le français

The Daily Post

The Art and Craft of Blogging

The Luxe Report

Indian Fashion Blog By Luxemi

Thought Catalog

Thought Catalog is a digital youth culture magazine dedicated to your stories and ideas.

stories are everywhere

I love people. And their stories.

Les Vendredis Intellos

Avec ou sans mômes, t'as pas perdu tes neurones!!

Marie lit en pyjama

Lire c'est bien, lire en pyjama c'est mieux

Et les kiwis aussi

Blog green lifestyle | Cuisine végétale, slow cosmétique et réfléxions sur le minimalisme et le 0 déchet.

Rv Renard, Le Blog

Buzz, Fun, Emotions, News, Media, Pub, Human Resources, ...

Espace perso de pakita

Un site utilisant WordPress.com

Polinacide

Citron corsé

Un blog, des livres : un Journal

"Un journal comme un travail de prise de conscience. Tenter de noter, pas seulement le monde extérieur [...] mais l'authenticité réfractaire et inviolable de la vie quotidienne" Joyce Carol Oates

levoyagedelola

Le voyageur est encore ce qui importe le plus dans un voyage

Lila Kitchen

Nouvelle adresse du blog: http://www.lilakitchen.com/

Fashion Is All That

Fashion, Beauty and Lifestyle

Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

%d blogueurs aiment cette page :